lundi 21 avril 2008

L'Hymne des Chevaliers - Partie 1

Attention, séquence réalisée sans trucages ! Ceci n'est pas une pa-ro-die (pas volontaire, en tout cas). Eloignez les enfants. Barricadez les fenêtres. Débranchez le fer à friser. Appelez les urgences. Le texte suivant est sans doute copyrighté AB production, ou bien J.F. Porry/G. Salesse (le tout cité de tête, c'est dire le genre de marques que ça laisse, ce genre de "chose" - à défaut de dénomination plus adaptée -), et on le leur laisse de bon coeur (oh oui. On respecte trop l'art que pour se livrer à ce genre de pillages).

"LA CHANSON DES CHEVALIERS", donc (dixit) :

"Des quatre coins de l'Univers
(Alors déjà, bon, là, ça commence mal parce que l'univers, aux dernières nouvelles, il avait pas d'coins, même pas des petits, parce que c'est une spirale, alors on aurait pu écrire "des quatre coins de la terre" mais là, même problème, vu que la terre c'est une sphère, hop, pas d'coins non plus, alors on aurait pu se rabattre sur "des quatre coins de la pièce", évidemment, mais ça aurait fait moins style quand même)
Quand triomphe le mal
(Bon, OK. Là, à la rigueur. Surtout quand il triomphe dans les lignes éditoriales des chaines pour enfants, et quand le CSA s'est endormi d'ennui en visionnant les nouveaux épisodes de Princesse Sarah)
Sans hésiter, ils partent en guerre
("Sans hésiter", c'est peut-être un peu excessif, par contre. Disons que c'est une question de nombre de neurones. Avec une moyenne de deux par têtes, difficile d'hésiter longtemps, même si nous, on serait pas contre. Surtout quand on se vide de notre sang sur des vieilles pierres toutes sales, au risque de choper le Tétanos... Ou le Thanatos, je sais plus trop, un truc comme ça).
Pour un monde idéal
(Alors là, non, pas du tout, je m'insurge. Pas pour un monde idéal ! Pour 900 euros/mois, et c'est tout. D'façon franchement, faudrait être un peu givré pour vouloir créer un monde idéal en mettant ledit monde à feu et à sang, hein. Je sais, y'en a, mais bon... C'est un peu comme vouloir imposer la liberté à coup de tatanes, ça) ("la liberté"... Hum, ça sonne bien. ça ferait une chouette rime, mine de rien. Je me demande pourquoi personne n'y a pensé avant...).

Refrain

Les chevaliers du zodiaque
(C'est nous)
S'en vont toujours à l'attaque
(C'est nous encore. Mais "toujours", c'est un peu exagéré. Parce que si on s'en allait à l'attaque même quand on n'a pas de raison objective de le faire - genre : tabasser notre coiffeur-toiletteur-visagiste parce qu'il nous a fait des frisouilles -, on se ferait vite embarquer par les chevaliers de la force publique).
En chantant une chanson bien haut
(Oui, alors ça, effectivement, c'était clairement stipulé dans le profil de poste, mais en réalité, on le fait jamais. On a déjà l'air assez c.. comme ça. Pas besoin d'en rajouter, genre : "la bellleuuuuh de Cadixxxxx à des ye... Arg ! Tiens, prends ça ! Mange mon genoux dans tes gencives... de velouuuursssss") (en plus ça veut rien dire, les chansons, parce que franchement, la belle de Cadix, elle doit pas voir grand chose, avec du velours à la place des yeux).
C'est la chanson des héros
(C'est censé être de l'ironie, ça ? ! Ha ha. Super drôle).
Les chevaliers du zodiaque
(C'est nous)
Contre les forces démoniaques
(Oui enfin on veut pas d'ennuis non plus, hein. Y'a rien de personnel, on fait notre boulot, quoi).
Gardent toujours au fond de leur coeur
(?)
Le courage des vainqueurs
(Je savais que c'était de l'ironie ! Je-le-sa-vais ! Oh bon sang comme ça va barder !)

("Poupouuuuleeee RyuSeiKen !").

Et après, on se demande pourquoi d'aucuns prétendent qu'il faut dépoussiérer cet hymne ? ! En fait, c'est le contraire, il faut l'empoussiérer sans attendre, l'ensevelir profondément sous des tonnes de gravats, de temples et de bouts d'escaliers (on s'y emploie à longueure de série) et se mettre illico à la bibine pour oublier.

La preuve par l'image (attention, il se pourrait que le temps vous semble tout à coup trèèèèssss long, vous êtes prévenus) :

http://fr.youtube.com/watch?v=Ws5c7NiRSFs

Pour d'anciens gosses qui ont survécu à ça, on s'en est plutôt bien tiré, je trouve. Avec un minimum de thérapie, en plus.

8 commentaires:

ashu a dit…

"Gardent toujours au fond de leur c...
Le courage des vainqueurs"

Tiens, ça marche aussi avec "vaincus"...

ashu a dit…

Le commentaire précédent s'applique doublement à Shun.

...

...

Désolé...

Corto a dit…

Ah ben oui ya de quoi être désolé !

Corto a dit…

Mais pas non plus autant que celui qui a pondu ce topic, faut pas exagérer...

Seiya a dit…

J'ai pas compris...

Il y a une feinte ?
Houlà oui, je sens qu'il y a une feinte.
Mon septième sens d'araignée est en alerte !

A propos de Shun, pour ceux qui se demandent comment il a survécu jusqu'ici : c'est juste qu'il a le coeur bordé de nouille (comme Raoul, mais du bon côté).

Anonyme a dit…

Hé, Ashu ! T'es là aussi ! ça fait plaisir de te voir, ça faisait un bail, dis-donc !

Au cas où tu voudrais voir si je me suis amélioré dans mon art ces dernières décénnies, viens me rejoindre chez moi, sur One Feather A Day (lien sur ce blog, merci Seiya, au passage, c'est très urbain, surtout de la part d'un mec qui sait pas lire). par contre, c'est à tes risques et périls !

(Ce commentaire publicitaire était sponsorisé par le côté bon de Saga des Gémeaux)

ashu a dit…

Anonyme a dit :
"Hé, Ashu ! T'es là aussi ! ça fait plaisir de te voir, ça faisait un bail, dis-donc !"

Décline ton identité, chevalier... Seules deux personnes m'appellent Ashu, et je ne peux croire que tu es cette deuxième personne après Seiya... Ou alors, il faudra que tu me le prouves !

Anonyme a dit…

Eh bien noooonn, mwouhahaaaaaaa ! Tu t'es fait eu, chevalier (une réplique de la série que j'adore) ! Je ne suis pas celui auquel tu pensais ! Et d'ailleurs, tu devrais avoir honte d'avoir de telles pensées ! Je te croyais bbon père de famille ! Mwouhahahahahhaaaa !